Gyneco Esthétique

You are here:

Gyneco Esthétique

Le PRP (plasma riche en plaquette)
Medecine Esthetique Gynecologique
Medecine Esthetique Gynecologique
Medecine Esthetique Gynecologique
Medecine Esthetique Gynecologique

Le PRP (plasma riche en plaquette)

Le PRP (plasma riche en plaquette) - Medecine Esthetique Gynecologique

De nombreuses femmes souffrent de sécheresse vaginale. La muqueuse s’affine, s’atrophie et perd son élasticité, ce qui provoque des douleurs lors des rapports (dyspareunie) une irritation et parfois des saignements. Ce qui oblige au final la femme d’arrêter prématurément sa vie sexuelle pour une raison d’inconfort et de douleurs lors des rapports.

Le PRP (plasma riche en plaquettes) consiste à injecter du sérum sanguin enrichi en plaquettes actives prélevé sur la personne elle même.
Une seringue de sang est prélevée, traitée de manière à isoler les plaquettes qui seront réinjectées. Les plaquettes ont la faculté de fabriquer des facteurs de croissance qui permettent de régénérer les tissus et permettre un renouvellement cellulaire. Il s’agit d’une technique très efficace largement utilisée ces dernières années dans le domaine de la médecine esthétique. C’est une solution simple et efficace pour régénérer et hydrater une muqueuse vaginale sèche et lui faire gagner en élasticité.

La sécheresse vaginale est un trouble très répandu qui peut survenir à tout âge. Elle présente de multiples causes : ménopause le plus souvent mais aussi dans certains cas dérèglements hormonaux chez la femme jeune, grossesse, infections vaginales, toilette intime inadaptée peuvent aussi influer sur la lubrification.

Après un prélèvement d’une seringue de 10 ml de sang sur la patiente, celui ci est centrifugé pour isoler les plaquettes. Il est ensuite réinjecté dans la muqueuse vaginale. Les plaquettes produisent des facteurs de croissance qui vont améliorer la vascularisation locale et donc l’hydratation vaginale et permettre une régénération tissulaire.

Cette technique est indolore et ne présente aucun risque d’allergie puisque le PRP (Plasma Riche en Plaquette) obtenu provient de la patiente elle même. En revanche, une légère démangeaison peut être ressentie les deux premiers jours suivant le traitement.

Ce concentré de cellules sanguines va activer le renouvellement cellulaire et stimuler la production de fibres de collagène au niveau vaginal.
Associé à l’acide hyaluronique, une séance de PRP (Plasma Riche en Plaquette) peut vous être recommandée pour un effet de régénération garantie.

Partager

LANGUE